Caroline, Ashtanga Spirit

Notre petite excursion dans le monde du Yoga continue avec une série d’Entretiens, qui donnent la voix à d’autres yogis dont la personnalité, les convictions, les valeurs représentent un large panel de ce que nous semble être le yoga en Occident au XXIe siècle.

Aujourd’hui, c’est Caroline, Ashtangi Caennaise, qui s’y colle…

 

 

1/Quel était ton rapport au corps avant de pratiquer le yoga ? Quel était ton rapport au mouvement ?
Avant le Yoga, je n’étais pas du tout amie avec mon corps. Malentendante de naissance, appareillée des deux oreilles, je me suis complètement dissociée de celui-ci en grandissant. J’étais très mal dans ma peau. J’étais à la quête du corps parfait vers mes dix-huit ans en utilisant toutes les crèmes anti-cellulite existantes, en contrôlant ma nourriture… Il m’arrivait même de ne pas manger beaucoup pour maigrir et avoir ce corps de mannequin. Je faisais du sport tous les jours…
Le Yoga est entré dans ma vie il y a quatre ans, et cela a complètement changé mon rapport à mon image. Cette discipline m’a renouée avec mon corps, mais surtout avec mon handicap. Elle m’a permis de l’accepter et de me sentir bien dans ma peau. Aujourd’hui, je le chéris. J’ai de la cellulite, je n’ai pas un corps de mannequin et tant mieux. Je l’aime tel qu’il est et je lui suis reconnaissante. Il y a bientôt un an, on m’a diagnostiqué un cancer du sein, parti avec la chirurgie le 1er Septembre. Vu mon jeune âge, 29 ans, j’ai dû faire de la chimiothérapie et de la radiothérapie pour prévenir la récidive. Mon corps a été ultra fort et a bien supporté les traitements. La maladie m’a amenée à développer encore plus de compassion et d’amour envers lui car il ne méritait pas tout ce lourd traitement. Je lui suis reconnaissante de m’avoir permis de mener à bien ce combat.

J’ai toujours eu un bon rapport au mouvement. Bien avant le Yoga, j’ai fait de la gym, de la danse orientale, de la danse africaine et de la danse indienne. En fait, quand je bougeais, quand j’étais dans le mouvement, j’étais à l’aise dans mon corps. Le mouvement me permettait de le ressentir et de m’y sentir bien. Il m’a rapproché de lui sans que je puisse m’en rendre compte!

2/ Comment es-tu venue au yoga ?
Avant de faire du Yoga, je faisais beaucoup de musculation et du fractionné en cardio. Un jour, sur Internet, je vois une séance de Yoga. Je me suis dit : « Tiens, pourquoi pas ? » À la fin de la séance, ça a été une révélation pour moi. Le Yoga était ce que je recherchais depuis des années pour me relier à mon corps. Je suis donc, venue, à tout hasard, vers le Yoga. L’univers a bien calculé les choses et je l’en remercie !

3/ Comment abordes-tu le yoga au quotidien ?
Le Yoga est devenu un moyen pour moi de communiquer avec mon corps. Je pratique entre 6h et 8h par semaine. Ce n’est pas assez à mon goût, mais c’est ce que le temps me permet en ce moment. J’oscille entre l’Ashtanga Yoga et le Yin Yoga. Je me remets également d’un lourd traitement, et je fais selon mon corps et ma fatigue. C’est important pour moi de pouvoir pratiquer presque tous les jours car j’en ai besoin. J’ai besoin de garder contact avec mon corps et mon souffle. Je m’y sens en sécurité. Et j’y trouve le calme dont j’ai besoin. Aucune pensée qui prenne le dessus, je lâche prise et je suis ancrée dans le moment présent. Mon cancer du sein m’a déconnectée d’un sentiment de sécurité. Et j’ai besoin de ma pratique d’Ashtanga qui me permet de le retrouver et de le stabiliser.
J’ai également besoin de lâcher prise par rapport à tout ce que j’ai vécu et le Yin Yoga me le permet.
Mais le Yoga commence avec les Yogas Sûtras de Patanjali et j’essaie de les mettre en pratique dans mon quotidien. La non violence envers mon corps, ensuite envers les autres et les animaux… Toute une philosophie de vie le Yoga !

4/ Le yoga a-t-il eu une influence sur ta spiritualité/ton rapport au monde ?
Oui. Particulièrement, sur mon rapport à la maladie. Je n’ai pas mis beaucoup de temps à l’ accueillir et à l’accepter. Pour moi, c’était comme ça, et c’est une épreuve que j’ai prise à bras ouvert. Cela a été un choc bien évidemment, mais j’ai pu l’encaisser avec autant de sérénité que possible. Il y a quatre ans, je ne pense pas que les choses auraient été pareilles. Le Yoga m’a permis de relativiser sur beaucoup de choses et d’être plus sereine.

5/ Est-il facile de faire de sa passion un travail ?
Oui, si on s’y consacre à cœur ouvert.

6/ Que penses-tu de l’image du yoga en 2018 ?
Je suis partagée. Je trouve ça super que le Yoga prenne de plus en plus d’ampleur et que les gens s’y intéressent. J’aime que différentes formes de Yoga existent car chacun peut y trouver son compte. Allant du doux au dynamique. Pour moi, tout ce qui compte, c’est que la personne se sente bien dans son corps et qu’elle renoue avec lui. Par contre, j’ai beaucoup de mal avec le côté superficiel du Yoga que peuvent renvoyer certains réseaux sociaux comme Instagram : handstand, tenue assortie, corps parfait bien musclé, plage… J’ai peur que cela joue sur l’approche du Yoga que peuvent avoir certaines personnes. J’entends beaucoup à mes cours des élèves dirent qu’ils n’avaient pas osé faire du Yoga car ils n’étaient pas souples, ils ne savaient pas faire des handstands et qu’ils n’avaient pas la tenue parfaite pour pratiquer. Et cela me gêne car le Yoga est vraiment la simplicité en soi-même. Le Yoga ne doit pas être limité à telle ou telle personne. Tout le monde peut en faire !

7/ As-tu des recommandations à faire concernant la pratique ?
Oui, une seule !

Rester à l’écoute du corps, ne surtout pas forcer parce que l’on veut absolument faire une posture. J’ai moi-même été une tête de mule car je voulais faire une posture tout de suite et je l’ai payé avec des déchirures musculaires ou des contractures ! Mais bon, maintenant il est cool avec moi vu que je suis cool avec lui !

8/ Peux-tu partager avec nous des films, livres, musiques (ou autres) qui t’inspirent ?
Films : Dreamkeeper de Steve Barron ; La belle et la bête (tous les films !!) ; Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson
Livres : Le Seigneur des Anneaux de Tolkien ; Harry Potter de J.K Rowling ; Les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz ; tous les livres de Iyengar ! Je les ai dévorés ; et bien sûr : Méditer, jour après jour de Christophe André
Musique : Je suis une fan inconditionnelle des Red Hot Chili Peppers, Björk, Janis Jopplin, Mowgli, Expedition Happiness, Pura Fé

Bonus questions rapides :
Formation(s) : RYS 200H ASHTANGA VINYASA YOGA avec Linda Munro et Gerald Disse de Ashtanga Yoga Paris
Style d’enseignement : J’aime que mes cours soient encadrés et rigoureux tout comme j’aime déconner avec les élèves ! On rigole souvent à mes cours.
Posture favorite : Garudasana, la posture de l’Aigle
Posture que tu aimes le moins : Purvottanasana
Mentor Yoga : Iyengar Yoga. Tous ses ouvrages m’ont guidé
Mentor non Yoga : Aung San Suu Kyi
Livre de chevet Yoga : Yogas Sûtras de Patanjali
Ta playlist Yoga : Je n’en ai pas. Je ne pratique jamais avec de la musique.
Un instant Yoga gênant : Mettre un legging bleu nuit. On voit bien à travers. Heureusement que ma culotte était jolie !
Trois mots pour te décrire (selon toi) : Blagueuse, rêveuse et positive
Trois mots pour te décrire (selon le reste du monde) : Souriante, forte et drôle
Tes racines : La montagne
Un animal totem : Le chat, sans hésiter !
Un végétal : La rose
Une odeur : La noix de coco
Une saison : L’automne
Un plat : Dahl de lentilles corail au lait de coco
Une mauvaise habitude : Gaspiller de la nourriture mais j’ai fait de très gros progrès ! Je travaille dessus tous les jours ! (Ne me jetez pas des tomates, c’est du gaspillage !)
Un superpouvoir : Faire rigoler les gens
Les invités de ton dîner idéal : Aragorn, Dumbledore (Il est classe sérieux), Victor Hugo, Iyengar
Un trésor que tu es heureux d’avoir : L’amour de mon Homme et il y a un trésor que je suis heureuse d’avoir eu : Dakota, mon chat qui m’a sauvée de mon cancer.
Un personnage de fiction qui te ressemble : Luna Lovegood selon mon homme !
Un personnage de fiction à épouser : Aragorn, fils d’Arathorn
Une phobie (un peu) ridicule : J’ai peur des clowns 😥
Un talent incroyable à signaler : Je suis chiante 😂
Si tu devais être connu(e), dans quel domaine ? : La poésie ? J’adore écrire des poèmes.
Suivre son coeur ou suivre sa raison : Suivre son cœur !
Voyages à faire : Je rêverais de faire l’Ouest Américain ! Après je n’ai pas beaucoup voyagé. Mais l’Islande et le Pérou me tentent bien aussi
Paris hood (Normandie Hood pour toi 😉 ) : Les Falaises d’Étretat, Honfleur et le Bec Hellouin
Tes œuvres ou artistes préférés : Verlaine, Victor Hugo, mon homme qui est le meilleur des dessinateurs pour moi
Une de tes vies antérieures : Une hippie des années 70 je pense
Social : Instagram @caro_yogi
Facebook : @AshtangaSpirit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *