Pauline, Mermaid Yogini

Notre petite excursion dans le monde du Yoga continue avec une série d’Entretiens, qui donnent la voix à d’autres yogis dont la personnalité, les convictions, les valeurs représentent un large panel de ce que nous semble être le yoga en Occident au XXIe siècle.

C’est Pauline (aka Mermaid Yogini), professeure (oui c’est fait exprès le -e) de yoga à Paris et en région Parisienne qui ouvre le bal !

On dit « Bonjour ! » à Pauline :

« Bonjour, Pauline ! »

… et on démarre !

1/Quel était ton rapport au corps avant de pratiquer le yoga ? Quel était ton rapport au mouvement ?
Ambigu, j’avais/j’ai beaucoup de complexes qui remontent à l’adolescence. Le yoga m’a permis de travailler sur certains et de prendre de l’assurance.
Pour moi le mouvement, c’était la fluidité. Je suis nageuse de haut niveau depuis mon enfance et dans l’eau je suis rapide, agile. En natation (comme en Yoga), le mouvement combiné à la respiration permettent d’aller loin.

2/ Comment es-tu venue au yoga ?
Bien qu’ayant une Maman yogini et un Papa au passé de gymnaste, je ne savais pas trop ce qu’était le Yoga. Les chakras c’était un truc de hippie pour moi (coucou : Un Indien dans la ville…).
En 2014, j’ai découvert les photos de Rachel Brathen et ses postures de Yoga sur paddle. Son histoire me faisait rêver. Je suis partie en voyage au Cambodge, et en rentrant à Paris j’ai eu envie de changer plusieurs choses dans ma vie. Commencer le yoga en faisait partie. J’ai tout de suite su que c’était pour moi. J’ai vite progressé, et rencontré des personnes inspirantes, un vrai cercle vertueux.

3/ Comment abordes-tu le yoga au quotidien ?
Je vis dans l’instant présent au maximum (même si ça agace parfois mes proches), j’essaie de trouver le côté positif dans chaque chose. J’essaie d’appliquer les Yama et Nyama au quotidien : je suis d’ailleurs devenue végane au moment où j’ai commencé le yoga.

4/ Le yoga a-t-il eu une influence sur ta spiritualité/sur ton rapport au monde ?
Oui, j’écoute à 100% mon intuition (Ajna). Par le passé, je l’ai trop souvent ignorée et je l’ai regretté. Maintenant que j’ai trouvé ma voie, j’ai plus confiance dans ce que m’envoie l’Univers. µ

 

5/ Est-il facile de faire de sa passion un travail ?
Pour l’instant oui, faire quelque chose qui me passionne et voir que cela fonctionne, c’est une grande satisfaction.

6/ Que penses-tu de l’image du yoga en 2018 ?
Je reste dubitative face à certaines formes de yoga un peu excentriques, cependant si tout cet engouement autour du yoga permet à plus de gens de s’y intéresser, cela ne peut qu’être bénéfique à la société. Le yoga est un art de vivre qui permet de travailler son corps, son esprit, de développer les qualités humaines, il ne doit pas être réservé à une petite élite.

7/ As-tu des recommandations à faire concernant la pratique ?
Arriver au cours à l’heure pour commencer. C’est être respectueux envers les autres élèves et le professeur.
Être à jeun et à l’aise dans les vêtements que l’on porte, écouter son corps et surtout s’amuser. Essayer de pratiquer en conscience, sans chercher à imiter le professeur ou les autres.

8/ Peux-tu partager avec nous des films, livres, musiques (ou autres) qui t’inspirent?
♡ Les films qui m’inspirent sont : la trilogie des Indiana Jones ; L’Odyssée de Jérôme Salles ; Devdas de Sanjay Leela Bhansali ; Captain Fantastic de Matt Ross ; Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy ; The Shape Of Water de Guillermo del Toro ; les séries Dirk Gently, détective holistique et Pushing Daisies

♡ Les livres qui m’inspirent sont : Le Lumineux Destin d’Alexandra David-Néel de Jean Chalon, aventurière intrépide et première femme à être entrée dans la cité interdite de Lhassa ; Madame de Pompadour ou le pouvoir féminin de Danielle Gallet-Guerne, femme de caractère sur qui j’ai fait mon Mémoire pendant mes études ; Revenue guérie de l’au-delà d’Anita Moorjani, une histoire bouleversante ; La Puissance de la joie de Frédéric Lenoir ; la trilogie du Cimetière des livres oubliés de Zafon, qui est juste magistrale ; Mange, prie, aime d’Élisabeth Gilbert ; Femme Shakti de Vicki Noble ; Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estès ; Les 4 Accords Toltèques de Miguel Ruiz…

♡ Les musiques qui m’inspirent : Les albums de Within Temptation, Dead Can Dance, Israël Kamakawiwoʻole, Shaka Ponk, Susheela Raman, Guillaume Matarere, Loreena McKennitt, Désert Dwellers, Tchaikovsky, Logos Stephen Sicard, les bruits de l’océan, musique d’Égypte antique…

 

Bonus questions rapides :
Formation(s) : hatha, vinyasa, yin, yinyasa
Style d’enseignement : J’essaie de transmettre aux élèves ma passion, mes découvertes au fil de mon apprentissage en yoga, je reste à l’écoute de leurs besoins, sans oublier de les faire rire.
Posture favorite : chakrasana, la posture de la roue inversée (qui n’est pas le pont ;))
Posture que tu aimes le moins : mandukâsana, la posture de la grenouille
Mentor Yoga : Mathieu Boldron, la qualité et la richesse de son enseignement m’ont beaucoup apporté.
Mentor non Yoga : Hannah Fraser, première sirène professionnelle et activiste en faveur des océans que j’ai eu la chance de rencontrer pendant une retraite de yoga.
Livre de chevet Yoga : Le Yoga des Pharaons de Geneviève et Babacar Khane. Un ouvrage passionnant qui montre que le yoga remonte à la nuit des temps et ne se cantonnait pas à l’Inde.
Ta playlist Yoga : Ça dépend du cours et de mon humeur.
Un instant Yoga gênant : Lorsque mes ballerines ont déteint sur mes pieds à cause de la pluie et que je me suis retrouvée avec les plantes de pieds toutes noires. La honte.
Trois mots pour te décrire (selon toi) : rêveuse, obstinée, optimiste
Trois mots pour te décrire (selon le reste du monde) : douce, tempérament fort, énergique
Tes racines : la mer, et l’océan, j’y suis chez moi, apaisée
Un animal totem : la tortue marine
Un végétal : le palmier
Une odeur : la noix de coco
Une saison : l’été
Un plat : des pâtes à la tomates et au basilic
Une mauvaise habitude : manger trop vite
Un superpouvoir : m’endormir n’importe où, n’importe quand !
Les invités de ton dîner idéal : les auteurs Giacometti et Ravenne, Agatha Christie, Tolkien, Dwayne Johnson, le capitaine Paul Watson et ceux que j’aime
Un trésor que tu es heureuse d’avoir : la santé
Un personnage de fiction qui te ressemble : Ariel, on m’a dit Wonder Woman aussi 😁
Un personnage de fiction à épouser : Indiana Jones évidemment !
Une phobie (un peu) ridicule : la sonnerie du téléphone
Un talent incroyable à signaler : Je fais des chocolats crus à tomber, qui remportent un franc succès à chaque fois.
Si tu devais être connu(e), dans quel domaine ? : le lancer d’élastiques, je suis redoutable ! 😁
Suivre son coeur ou suivre sa raison : Son cœur !
Voyages à faire : Le Cambodge avec Angkor, Aruba et Hawaii, j’en ai de supers souvenirs. J’aimerais partir à Tahiti, au Costa Rica, à Bali et au Pérou.
Paris hood : le musée du quai Branly, le musée Guimet, la piscine Molitor, le parc Georges Brassens et ses stands de livres anciens, le resto bio végé « Lula Cantine Bio » et ses plats copieux à se damner
Tes œuvres ou artistes préférés : Gustave Moreau, Paul Gaugin, Tania Wursig, Dante Gabriel Rossetti, Lindsay Rapp.
Une de tes vies antérieures : Sirène et prêtresse sur le continent de Mu
Social : Mermaid Yogini sur FB, @mermaid_yogini sur Instagram, (et bientôt mermaidyogini.com).

Merciiiiiiiiii Pauline

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *