Yogathon (pari un peu dingue : saluer 108 fois le soleil – en chantant)

Fin janvier, je reçois un sms de ma petite sœur (celle qui est aussi professeur de yoga… dans une fratrie de cinq, nous sommes les deux extrémités).
En substance : « Ça te dit d’organiser un yogathon? 108 salutations au soleil pour récolter des fonds et aider une ONG qui vient en aide aux personnes victimes de trafic d’êtres humains ? » Bien sûr que oui !
Dans la foulée, je mets Ouisa Rahab et Mathieu Boldron dans la boucle (ils sont à l’origine de Lomey Yoga Studio) : ils acceptent tout de suite de s’associer à l’événement qui aura donc lieu chez Lomey, à Paris.

Pour la petite histoire, le Yogathon est un événement international initié par Yoga Stops Traffick. À cette occasion, des centaines de villes dans le monde rassemblent des pratiquants, et reversent l’argent récolté à l’association ODANADI, une ONG indienne qui lutte contre le trafic d’êtres humains, l’esclavage moderne et les violences sexuelles envers les femmes et les enfants depuis plus de vingt-cinq ans.

Pour ceux qui l’ignorent, une salutation au soleil (surya namaskar) est une séquence de douze postures de yoga, traditionnellement effectuée le matin, tourné vers l’Est, pour remercier le Soleil d’apporter son énergie de vie sur Terre. Dans le monde occidental, cette séquence est devenue un échauffement de début de cours, qui vise à préparer le corps à la pratique. La série ressemble à ça :

Pourquoi 108 ? Le nombre 108 est hautement symbolique dans la culture indienne : le 1 correspond à l’unité (l’égo), le 0 à l’absence d’objet (le néant) et le 8 à l’infinité (le divin). 108 correspond donc à la réalité ultime de l’univers. Il se retrouve dans de nombreux éléments culturels : la religion hindouiste compte 108 déesses, dont la plus vénérée, Shiva, posséderait 108 autres noms. Le corps humain est composé de 108 points sacrés, appelés des points marma. Les fameux colliers que s’arrachent les yogis, les malas, comptent logiquement… 108 perles (c’est bien, tout le monde suit!)

L’exécution de 108 salutations au soleil, concept appelé aussi yoga mala, est une manière d’honorer chaque nouveau cycle de la nature, tout en entretenant sa santé. Aux changements de saison, lors des solstices, il est de coutume d’effectuer ce rite, pour marquer la transition.
Les bénéfices pour la santé ne se comptent plus : apaisement du mental, digestion facilitée, amélioration du sommeil, régulation hormonale, meilleure flexibilité de la colonne vertébrale et j’en passe (dans la course à la détox, c’est pas mal !)

Comment animer un tel événement ? Nous nous sommes un peu interrogées quand même. Pour avoir déjà participé à des « semi » yoga malas (54 salutations donc), je savais qu’il fallait compter au bas mot 90 minutes. Les guider au rythme de « inspire-expire » n’était tout bonnement pas envisageable. Le naturel revenant vite au galop quand Aude et moi sommes réunies, il fallait trouver une parade (histoire de ne pas laisser notre sororité prendre le dessus, avec toutes les manifestations qui l’accompagnent!)
Nous avons opté pour le chant : un atout hors pair pour dompter le mental qui risquait de rappliquer (c’est long et répétitif 108 salutations, admettons-le) et avons jeté notre dévolu sur le Surya namaskar mantra de Rattan Mohan Sharma (lien vers Deezer). Il a fallu apprivoiser le sanskrit pour être opérationnelles le jour J (pas une mince affaire).

Le jour J justement
Installé.e.s confortablement chez Lomey, avec notre groupe de fous furieux qui ne savent peut-être pas à quoi ils s’exposent yogis prêts à en découdre avec les tapis, nous démarrons. Pose de l’intention de la pratique, petite répétition du mantra. Une fois, deux fois, et c’est parti pour 108 salutations.
Aude avait insisté pour qu’il y ait un décompte visible (pas de tou.te.s… sorry pour vous! vraiment!) et avait pris le soin d’installer un tableau (comme pour noter les scores lors de rencontres sportives!) avec 12 cases à remplir de 9 bâtonnets.
Nous démarrons à 14h20 (peu ou prou). Nous chantons (à deux au départ, assez faux, et en nous trompant) : il faut motiver les troupes.
Mince ! je n’avais pas réalisé que ça allait être dur de caler le souffle sur le mouvement ET le chant en parallèle.
Argl ! nous avons annoncé trois respirations dans le chien tête en bas au groupe, mais prise dans l’élan du mantra, cela nous est sorti de la tête et nous avons commencé à enchaîner les sauts vers l’avant du tapis. Too late.

À mi-parcours, je prends la place d’Aude, pour faire ma part de petits bâtons sur le tableau. Tom (Costerg, un ami de formation Yinyasa) circule pour ajuster un peu les pratiquants, les replacer si nécessaire. Il nous soutient dans le chant aussi, c’est mignon!
Le rythme est soutenu, il fait de plus en plus chaud.
Quand arrive le dernier Om bhāskarāya namah, je lance un long Om repris par tou.te.s. Il dure et dure et dure. Tout le monde savoure cet instant et le silence qui le suit, vibrant du chant des 108 mantras.

Après un savasana bien mérité, la séance se clôture. Les sourires sont différents, plus francs ? Comme si on avait traversé une mini tempête intérieure, chacun la sienne mais tou.te.s ensemble. Ces 108 salutations, ça a été un feu de paille, j’ai trouvé qu’on les avait effectuées très très très vite. Mais en 95 minutes, on ne peut pas vraiment dire ça, si ?!

scores ^_^

Bilan ? L’occasion d’expérimenter quelques principes importants du yoga : ahimsa (la non violence), santosa (le contentement), tapas (la discipline) en une seule séance. C’est cliché peut-être, mais faire ces 108 salutations a été une sacré expérience. L’énergie qui s’est manifestée m’a fait vibrer plusieurs jours (grisant, hypnotisant) et malgré les courbatures des jours qui ont suivi (dont je profite d’ailleurs toujours au moment où j’écris ces lignes, quatre jours après), j’ai hâte de le refaire et de guider à nouveau un groupe dans cette petite mini aventure. Nous étions quatorze à participer à cet événement et avons récolté 225 euros pour Odanadi (merciiiiiii!)

En résumé : si vous voulez faire du bien à votre corps, à votre esprit et faire une bonne action, suivez l’actualité de Anahata Yoga et participez au prochain yogathon !!!

 

 

Comments 3

  1. Aude et Amélie,
    Merci de partager ce moment de grâce, de sueur, de partage, de concentration! Ça avait vraiment l’air top! J’aurais vraiment aimé être des votres. Next time, I promise:-)
    Bravo les filles!
    Pleins de bisous

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *